Australie : une école demande aux filles d’arrêter de porter des jupes pour “protéger leur intégrité”

Les droits des femmes régressent dans l’espace public et dans les établissements scolaires. Aujourd’hui, le harcèlement est quotidien et normalisé. Dévoiler quelques centimètres de peau est toujours problématique. 

Marcher à Paris, à Alger, à Melbourne.. en jupe ou en pantalon.. est source de violences. Jupes trop courtes, pantalons trop moulants, … mais si on laissait ENFIN les femmes s’habiller comme elles veulent, que ce soit en France, en Algérie, en Australie ou ailleurs ?! 

En 2016, les femmes sont encore rendues responsables de provoquer. Et comme toujours, les lâches et les faibles s’en prennent aux victimes par flemme de s’attaquer aux fautifs. 

Car NON ce n’est pas un problème secondaire. Derrière la longueur de la jupe se cache la question de la soumission des femmes aux diktats politiques et obscurantistes du monde masculin avec ses variantes mais aussi ses constantes. 

Non au machisme, non à l’obscurantisme, à Paris, Alger ou Melbourne, ne laissons pas les hommes prendre nos corps en otage !

Ne plus porter de jupes courtes pour « protéger son intégrité » ? Photo Getty Images

Ne plus porter de jupes courtes pour « protéger son intégrité » ? Photo Getty Images

Australie – Après un scandale sexuel dans plusieurs établissements scolaires australiens, un lycée demande aux filles de ne plus porter de jupes courtes. Élèves et parents protestent.

Comment faire face à un scandale sexuel dans un établissement scolaire ? Au Kambrya College de Melbourne, en Australie, on a la réponse : conseiller aux lycéennes de ne plus porter de jupes courtes. Sinon quoi, elles perdraient « le respect des garçons et leur intégrité ». Annoncées lors d’une réunion d’élèves, ces nouvelles consignes précisent également que les jeunes filles doivent abandonner le maquillage et arrêter d’envoyer des « selfie sexy », peut-on lire dans un article de Mashable.

La vidéo de protestation d’une lycéenne

Kambrya est l’un des 71 établissements australiens touchés la semaine dernière par un scandale sexuel en ligne. Des milliers de photographies de jeunes filles, qualifiées de « pornographiques », ont été mises en ligne par des adolescents sur un site dédié, précise le site d’information australien News.com. Au lieu de poursuivre les auteurs de ce délit, le lycée Kambrya a préféré mettre en garde les jeunes filles sur leur apparence physique.

Pour Faith Sobotker, lycéenne de 15 ans, ces mesures ne sont pas tolérables. Cette dernière s’est exprimée dans une vidéo, tournée par le téléphone portable d’une amie et diffusée sur le site d’information The Age. Dans son discours de protestation, Faith Sobotker affirme alors que c’est « en se respectant » elle-même qu’elle est « heureuse ». Elle ajoute qu’elle veut « avoir la possibilité de montrer [son] corps sans être sexualisée ». Parce qu’à 15 ans, son corps « n’est pas sacralisé ». La lycéenne termine sa tirade sous les applaudissement de ses camardes de classe : « J’en ai marre du sexisme ! »

Selon Mashable, une mère d’une autre étudiante a également accusé l’établissement australien de « slut-shaming », cette manie d’humilier les femmes en raison d’une vie sexuelle active ou d’une apparence physique jugée trop provocante.

« Au lieu de blâmer directement les prédateurs, l’école de ma fille a décidé qu’il était préférable de regrouper les filles lors d’une réunion pour ne pas simplement contrôler leur apparence, mais aussi pour les insulter et les dénigrer ».

La mère de famille a demandé une nouvelle réunion afin de discuter librement avec les jeunes filles concernées.

Source : madame.lefigaro.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s