Iran : Homa Hoodfar transférée de la prison à l’hôpital

L’état de santé de la chercheuse irano-canadienne Homa Hoodfar, emprisonnée depuis près de trois mois en Iran, s’est sérieusement détérioré, selon des membres de sa famille. Homa Hoodfar a été transférée de la prison d’Evin à un hôpital de la capitale iranienne.

Sa famille a publié une déclaration le 30 août 2016, dans laquelle elle explique que Homa Hoodfar peut à peine marcher. Elle souffre de vertiges, d’extrême faiblesse et de violents maux de tête.

Homa Hoodfar, 65 ans, est professeur d’anthropologie à la retraite de l’Université Concordia de Montréal au Canada. Militante active contre la lapidation en Iran, elle a été arrêtée le 6 juin 2016, lors d’une visite dans le pays. 

homa_hoodfar

Homa Hoodfar, qui a également travaillé sur le rôle public des femmes en Iran et qui a publié plusieurs livres sur la question de la sexualité dans les pays musulmans, est accusée d’avoir « coopéré avec un État étranger contre la République islamique d’Iran et s’être « mêlée de féminisme » », sans qu’on ne sache précisément les charges retenues contre elle. 

Une pétition est toujours active : The Government of President Rouhani: We call on you to secure the release of Homa Hoodfar

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s