Italie – « Secouez-vous », faites des enfants avant qu’il ne soit trop tard

Injonction à la maternité.

Pour faire face au taux de natalité le plus faible d’Europe, le gouvernement italien lance une campagne et une “journée de la fertilité” en appelant les femmes à “se secouer” avant qu’il ne soit trop tard :

« La beauté n’a pas d’âge, la fertilité si », « Remue-toi, n’attend pas la cigogne », « Être parent jeune, le meilleur moyen d’être créatif », “Ne laisse pas tes spermatozoïdes partir en fumée.”…

Déjà je n’avais pas l’intention de procréer mais la campagne #FertilityDay m’a franchement pas convaincue. Ah.., on me dit que je ne suis pas italienne, que ma grossesse serait supérieure à mon contrat de travail et que, ça c’est moi qui le dis, j’ai déjà donné !

Honte à cette campagne #FertilityDay, propulsée par une Ministre italienne de centre droit Beatrice Lorenzin, digne de la période fasciste.

Le fameux #FertilityDay a été fixé au 22 septembre.

« Un enfant si je veux, quand je veux ! »

0

En Italie, une campagne incitant à la procréation scandalise

Le 31 août, le ministère de la Santé italien a lancé une campagne pour inciter les jeunes à procréer afin de palier le taux de natalité en chute du pays. Malheureusement, le gouvernement a créé l’effet inverse en créant des affiches culpabilisantes à base de slogans complètement aberrants.

500 000. C’est le nombre de naissances enregistré par l’Italie en 2015. Combiné à une hausse de 10% de la mortalité, ce chiffre fait de la botte le deuxième pays le plus vieux du monde. Enregistrant un taux de fécondité de 1,37 enfant par femme contre 2,45 en moyenne en Europe, le ministère de la Santé a décidé d’inciter les jeunes à procréer en imaginant un Fertility Day le 22 septembre prochain. Un événement promu par une grande campagne nationale lancée le mercredi 31 août. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a fait beaucoup de bruit, mais pas pour de bonnes raisons.

« La beauté n’a pas d’âge. La fertilité, si », peut-on lire sur l’une des affiches de la campagne sur laquelle une jeune femme tient un sablier et a l’autre main posée sur son ventre. D’autres slogans ont été lancés comme « La Constitution protège la procréation consciente et responsable », « La fertilité est un bien commun », « Jeunes parents, voici le meilleur moyen d’être créatifs », « Prépare un berceau pour le futur », quand d’autres déconseillent de fumer ou de boire pour rester en bonne santé.

Mais attention, il y en a aussi un peu pour les hommes « La fertilité masculine est bien plus vulnérable qu’on ne le pense », peut-on lire avec pour illustration une peau de banane pourrie.

Sans titre

En plus de ces slogans, la campagne dispense tout un tas de conseils pour favoriser la procréation, une sensibilisation aux maladies qui peuvent toucher la fertilité et rappelle les solutions médicales proposées aux personnes qui n’arriveraient pas à avoir d’enfants. Comme l’a souligné Le Monde, ce plan gouvernemental prévoirait aussi le doublement du montant des allocations pour un premier enfant.

Cerise sur le gâteau, dans cette campagne figure aussi un jeu interactif. Baptisé Fertilty Game, il propose aux participants de mener le spermatozoïde jusqu’à l’ovule. Mais pour gagner, il faut éviter « les ennemis de la fertilité », c’est-à-dire, l’alcool, la drogue, le manque d’activité physique ou encore les infections.

Indignation

Très rapidement après la diffusion de ces images, les internautes ont été nombreux à crier leur colère sur les réseaux sociaux. Culpabilisante, la campagne a fait l’objet de nombreux détournements sur le Net et une page Facebook en a même fait sa cible. Il s’agit de No Fertility Day sur laquelle les jeunes Italiens n’hésitent pas à rappeler au gouvernement que le contexte actuel du pays ne les incite pas à procréer. En effet, l’Italie connaît un fort de taux de chômage surtout chez les jeunes (36,7% contre 23,7% en France), les places en crèches sont peu nombreuses et les congés maternité ne sont pas assez protégés. Ainsi, on peut voir le dessin d’une femme qui dit qu’elle a oublié de faire un enfant ou « Ma grossesse dure plus longtemps que mon contrat ».

Le 31 août, Matteo Renzi, chef du gouvernement italien, a déclaré sur une radio : « Je n’ai aucun ami qui ferait un enfant parce qu’il a vu une affiche à ce sujet », avant de poursuivre : « Les gens font des enfants lorsqu’ils peuvent avoir un travail à durée indéterminée, contracter un prêt, avoir une crèche en bas de chez eux. Voilà la vraie campagne ».

La ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin, a ensuite expliqué que la campagne allait être retravaillée en assurant : « Nous ne voulions offenser ou provoquer personne ». On peut dire que c’est raté !

Source : aufeminin.com

Advertisements

2 réflexions sur “Italie – « Secouez-vous », faites des enfants avant qu’il ne soit trop tard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s