Nigeria : 21 lycéennes de Chibok libérées par Boko Haram

Bring Back Our Girls protest group.(Reuters/Afolabi Sotunde)

Bring Back Our Girls protest group. (Reuters/Afolabi Sotunde)

#‎BringBackOurGirls – Une bonne nouvelle pour ces 21 jeunes filles libérées par l’organisation islamiste Boko Haram en échange de 4 terroristes (d’après une source sécuritaire, information cependant démentie par le gouvernement nigérian qui parle de « négociations et de confiance entre les parties »).

« Cet échange «montre que Boko Haram a besoin de ressources, humaines ou financières (…) mais le petit nombre de filles libérées indique que leur prix est élevé et que le groupe doit garder des atouts dans sa poche » (Yan St-Pierre, directeur du Modern Security Consulting Group)

Mais dans quel état émotionnel se trouvent-elles ? Kidnappées, violées, torturées, mariées de force, mères (18 des 21 ont des bébés) et parfois, kamikazes. Comment se réapproprier leur vie et se projeter dans un avenir ?

«En août, Boko Haram avait affirmé qu’environ 40 d’entre elles avaient été mariées et qu’un nombre non spécifié avait été tué par des bombardements de l’armée nigériane» (d’après le site Quartz).

L'une des otage de Chibok, qui s'est échappée récemment, a laissé un bébé en captivité

L’une des otages de Chibok, qui s’est échappée récemment, a laissé un bébé en captivité. NIGERIA MILITARY

Certaines d’entre elles étaient apparues dans une vidéo postée sur YouTube, après des mois de silence et d’interrogations sur leur état de santé et leur éventuelle libération.

Capture réalisée le 14 août 2016 d’une vidéo diffusée sur Youtube et attribuée à Boko Haram montrant celles que le groupe islamiste affirme être les lycéennes kidnappées à Chibok au Nigeria en avril 2014 ( AFP / HO )

Capture réalisée le 14 août 2016 d’une vidéo diffusée sur Youtube et attribuée à Boko Haram montrant celles que le groupe islamiste affirme être les lycéennes kidnappées à Chibok au Nigeria en avril 2014 ( AFP / HO )

Mais « il n’est pas clair si le gouvernement nigérian sera capable de récupérer toutes les élèves kidnappées il y a plus de deux ans. » (toujours d’après Quartz).

Des lycéennes rescapées de de l'enlèvement de Chibok perpétré par les islamistes de Boko Haram, le 5 mai 2015 au Nigeria afp.com

Des lycéennes rescapées de l’enlèvement de Chibok perpétré par les islamistes de Boko Haram, le 5 mai 2015 au Nigeria afp.com

Plus de deux ans après l’enlèvement des 276 lycéennes par Boko Haram, l’horreur se poursuit pour 197 d’entre elles toujours détenues par ces fanatiques. La suite des négociations pour les libérer est toujours aussi compliquée et silencieuse, même si cette première vague de libération est déjà une victoire pour les familles du mouvement #‎BringBackOurGirls, qui milite depuis 2014 pour leur libération. 

Ne les oublions pas.

Capture d'écran d'une vidéo de lycéennes enlevées en avril 2014 par les djihadistes de Boko Haram. Crédits photo : -/AFP

Capture d’écran d’une vidéo de lycéennes enlevées en avril 2014 par les djihadistes de Boko Haram. Crédits photo : -/AFP

Enlevées deux ans plus tôt par les terroristes de Boko Haram, les lycéennes ont été libérées jeudi en échange de quatre prisonniers appartenant au groupe islamiste nigérian.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s