La championne d’échecs iranienne exclue de l’équipe nationale après avoir refusé de porter le voile

 

#Téhéran La championne d’échecs iranienne exclue de l’équipe nationale après avoir refusé de porter le #voile #ForcedHidjab

« Dorsa Derakhshani sera interdite de tournois en Iran, et ne pourra pas intégrer l’équipe nationale. Nos intérêts nationaux doivent rester une priorité. Il n’y aura aucune indulgence pour ceux qui négligent les idéaux et les principes de l’Iran ».

Depuis la révolution islamique de 1979, le port du voile est obligatoire en Iran pour toutes les femmes dès lors qu’elles apparaissent en public. La police des mœurs veille avec fermeté sur le respect de la loi islamique. Les femmes qui ne respectent pas cette injonction risquent une amende même une arrestation.

Pétition lancée cet automne : Stop Women’s Oppression at the World Chess Championship by Challenging FIDE’s Decision 

Son frère de 15 ans, Borna Derakhshani, a subi le même sort, mais pas pour les mêmes raisons. On lui reproche d’avoir joué contre Alexander Huzman, un joueur de nationalité israélienne. Depuis plus de 40 ans et en raison des conflits politiques entre les deux territoires, les athlètes iraniens sont interdits de compétition face à des Israéliens. 

A bas la République islamique des mollahs !

Résistance ! Ma chevelure m’appartient !

16681688_1252573038153834_6690842644027740640_n

Lire : Championnat du Monde Féminin à Téhéran (Iran) à partir du 11 février 2017 : NOW ! 

         Pour avoir joué sans voile, une espoir des échecs ne pourra pas intégrer l’équipe d’Iran

c5gb_vbwaaa8vmi

Son frère, Borna Derakhshani, également exclu de l’équipe nationale pour avoir joué contre Alexander Huzman, un joueur de nationalité israélienne.

6 mois de suspension contre cette championne de lutte iranienne car son #hidjab est tombé involontairement pendant le combat.

6 mois de suspension contre cette championne de lutte iranienne car son #hidjab est tombé involontairement pendant le combat.

Cette fillette iranienne âgée de 7 ans est allé avec son père au stade , mais s’est vu refuser l’entrée.

Cette fillette iranienne âgée de 7 ans est allé avec son père au stade , mais s’est vu refuser l’entrée.

A partir d’aujourd’hui, les iraniennes pourront assister aux matchs de volley à condition de respecter la loi islamique. Comme on peut le constater sur la photo, elles y étaient interdites dès l’âge de 7 ans.

En Juin 2014, Ghoncheh Ghavami, une étudiante en droit et plusieurs autres femmes avaient été arrêtées alors qu’elles tentaient d’assister à un match de volley au stade Azadi de Téhéran.
Alors que les autres femmes avaient été libérées peu après, Ghoncheh Ghavami avait été de nouveau arrêté, accusée de « propagande contre l’État » et détenue à la prison d’Evin – notamment en isolement – pendant près de cinq mois.

Publicités

4 réflexions sur “La championne d’échecs iranienne exclue de l’équipe nationale après avoir refusé de porter le voile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s